Imprimé de Lichkalubavitch.org

La surveillance des étroguim

La surveillance des étroguim

 Email

La surveillance des étroguim

Les agriculteurs calabrais sont sympatiques et accueillants

En premier lieu, il faut s'assurer que ce champ contient bien des étroguim du type que nous recherchons

De nos jours, la majorité des arbres sont greffés. Ici, l'endroit de la greffe est clairement visible.

Ces étroguim sont pleins de santé... mais ils sont mourkavim ("greffés"), donc non-cachers. Auriez-vous su les différencier?

Cet arbre est également greffé. A la différence du précédent, seul un oeil expert peut le remarquer.

Il est nécessaire de déterrer la base de l'arbre, car l'endroit de la greffe est souvent enfoui dans le sol.

Les machgui'him inspectent ensuite chaque étrog pour s'assurer de sa cacherout. Un travail long et minutieux.




Sur le chemin du retour nous sommes chargés d'étroguim kchérim et méhoudarim pour la communauté. Notre route longe cet immense champ de 10 000 cédratiers... tous greffés sans exception.

 Email